Rocky Patel Edition Special Toro



 C’est lors d’une visite chez mon ami Johan (Maison Dhondt, Tournai) qu’il m’a parlé de ce cigare, qu’il a en exclusivité.

Je me suis donc décidé à le goûter en deux tests. Le premier accompagné d’un café et le second avec une triple Karmeliet.




Cette vitole a une cape de belle composition avec de fines nervures. Je le coupe et porte l’allumette au pied de celui-ci, l’allumage est parfait ainsi que le tirage. Il dégage une bonne dose de fumée sans être agressif.
Immédiatement, le côté poivré que j’aime dans le terroir du Nicaragua est bien présent ainsi que le cèdre. Le poivre diminue pour donner place à une forte présence d’une épice que je connais, mais je n’arrive pas à la nommer. Ce n’est que lors du deuxième essai que j’y arriverai, c’est du cumin. Et boum, c’est le décollage, je me revois sur la terrasse de Rouya, près d’Essaouira, en train de bavarder devant une belle assiette de salade marocaine. Une légère brise souffle dans le bled et m’apporte aux narines un retour de chocolat noir.
Je continue ma dégustation tranquillement, le cumin diminue pour donner place à la saveur des noix de pécan salées et bien sûr, notre traditionnel poivre blanc.

J’ai vraiment passé un très bon moment avec ce cigare et l’association bière triple ou café s’est révélée très constructive.




Je voudrais encore un peu m’attarder sur l’énorme bague de ce cigare. Celle-ci, dont la couleur principale est le blanc, comporte un RP doré sous une couronne ainsi que les inscriptions SPECIAL EDITION. Elles sont mises en valeur par un encadrement mauve. Cette bague est délicatement collée et se retire très facilement de votre vitole.

J’ai un cigare de 16.51 cm pour un cepo de 54, fabrication : Nicaragua

Cape : Equateur Habano
Sous-cape : Nicaragua (2 feuilles de sous-cape)
Tripe : Nicaragua

Mes impressions : ce cigare n’est certainement pas le moins cher de la gamme, mais si vous passez par Tournai, il mérite votre attention, c’est franchement un test que vous devez faire. Moi en tout cas j’y reviendrai.

Commentaires