Les Cigares des Templiers Soirée du mardi 29 Novembre 2016.



Ce soir, je suis appelé pour une réunion dans l’arrière-salle du Vieux Haneffe avec mes amis du club Les Cigares des Templiers.

Ils sont venus, ils sont presque tous là, j’ai de plus en plus difficile de garder les tables.
Alex, Michel et Christophe (de la Monday Team) étaient accompagnés, pour sa première participation, par Alain.
Michele et Cédric (du club l’Homme, les Cigares…).
Jean Pierre et les rois du poisson Illiass et Toton.
Francis (de la grande maison Davidoff).

Et bien d’autres chevaliers avaient répondu à l’appel d’Alexandre H., une bonne soixantaine pour être précis. Il faut dire que le Maître du Temple avait fait fort cette fois encore, puisque notre conférencier du jour était Eric Boschman.




Comment résumer Eric ? Je pense que sa photo de couverture sur Facebook le fait à merveille.
Notre Maître étant retenu, c’est le Sénéchal qui a pris la parole pour ouvrir les festivités de la soirée qui allaient encore être riches en découverte, en partage et en fou rire.
Pendant son discours, j’ai allumé le premier cigare de la soirée, Davidoff Winston ChurchillRobusto accompagné d’une triple Karmeliet (qui est vraiment devenue ma bière d’apéritif lors de ces soirées).




Après les remerciements et les présentations, le Sénéchal a donné la parole au Sous-Maréchal (Francis) qui nous a fait un descriptif des cigares de la soirée. Comme à l’accoutumée, on sent, chez le Sous-Marechal, la passion qui l’anime et la bonne connaissance de sa tâche et de ses produits.






Mais il est temps de passer au buffet. Une fois de plus, l’intendant nous a régalés avec celui-ci. Potage, quiches, potée aux carottes et salade liégeoise trônaient fièrement sur la table. Un délice, je ne trahirai pas mes frères d’armes, mais certains se sont même resservis, faut dire comme cela était festif.




Le clou de la soirée est enfin arrivé. Eric B nous a fait une mini conférence sur le porto, boisson qui a énormément de succès en Belgique. Je dois dire que je ne suis pas très porto, car ma référence était Sandeman mais ici, on parle de vintage et de qualité supérieure.






Je prends plaisir à découvrir ce porto.  Eric a prévu deux dégustations différentes ainsi qu’une de Sherry. Il m’a promis de me faire parvenir un résumé que j’espère pouvoir partager bientôt avec vous. Pour accompagner celui-ci, Francis nous a proposé un Davidoff box pressed Toro.




Encore une belle soirée qui touche vers sa fin, que nenni, c’est sans compter les irréductibles qui décident de se retrouver dans la véranda au coin du feu de bois, pour partager encore un dernier cigare avec un verre ou deux.

Je voudrais terminer par ceci : je vous conseille si vous en avez l’occasion d’assister au spectacle d’Eric : Ni dieux ni maîtres, mais du rouge.

D'autres photos sur FACEBOOK

Commentaires