Christian, rouleur de Macanudo Black à la Maison Demoulin.



Mercredi 12 octobre, c’est enfin dans mon fief que je vais rencontrer Christian puisqu’il est en tournée dans la ville de Liège. Plus précisément à la Maison Demoulin aux Guillemins.




La famille Demoulin au complet nous attendait pour cette journée. Et comme toujours avec le sourire et bonne humeur.
Christian a été surpris et heureux de me revoir, il était déjà à la tâche quand je suis arrivé (pour les particularités de roulage, je vous invite à consulter mon article (Un rouleur de Macanudo Black à La Louvière.)
Je prends donc un cigare, et Nadine me conseille de goûter un rhum à la cannelle. Ce que je fais volontiers.
Comme toujours dans ce genre d’événement, je retrouve des connaissances et des amis.





Comme mon ami Marc S., un amateur de gros calibre (son préféré, un Inch n°70), qui demande à Christian un roulage spéciale. Celui-ci lui fait donc un gros calibre de Macanudo Black.




Je suis en grande conversation avec Thierry S. sur le fait que contrairement aux rouleurs cubains presque tous les rouleurs de Rép. dominicaine ont remplacé la plaque en bois de leur plan de travail par une plaque métallique, c’est une question d’éviter à la longue d’avoir des particules de bois dans le cigare, quand Christian m’appelle et m’offre un cigare qu’il a roulé spécialement pour moi, celui-ci a une tête en queue-de-cochon. Je suis très touché par le geste. Thierry me conseille de le laisser reposer pendant 3 semaines avant de le fumer, ce que je ferai si je tiens le coup.




Un moment, une jeune dame, nouvelle amatrice, que je n’avais pas encore remarquée vient me demander quelques explications sur les cigares ce que je fais volontiers. Il est toujours agréable pour moi de voir dans ce genre de réunion des femmes. Car je pense que c’est une passion que l’on peut partager à deux. A mon grand plaisir le phénomène prend de l’ampleur, à presque chaque réunion ou événement il y a des femmes. Et je pense qu’en Belgique la fumeuse de cigares est plus volontiers admise que dans d’autres pays. Romy Hoyoux, me demandait des questions sur le dégazage d’un cigare et sur le fait de le rallumer, comme elle m’est apparue très vite sympathique, je ferai prochainement un article sur elle, son job et sa nouvelle découverte le monde des cigares.




Comme j’aime beaucoup ce cigare et que je suis téméraire à mon tour de faire une demande spéciale à Christian, un double ligero. Après un échange avec Thierry, il commence à rouler mon cigare.
Les gens sont contents, les échanges vont bon train et sont variés cigares, foot, blagues, alcool…
Un moment même Maurane D. se met au cigare, vous ne verrez pas de photos mes chers lecteurs, car j’ai reçu un ordre formel et militaire d’interdiction de publication. Je suis rejoint par ma fille Wendy, qui comme par hasard arrive en même temps que les macarons d’en face (Eggen Noels), nous en profitons pour goûter les gins de la distillerie Ground Control et nous tombons d’accord pour une bouteille pour les fêtes de fin d’année.




Thierry propose à Jean Pierre de rouler un cigare sur les conseils de Christian et je dois dire qu’il fait cela très bien le bougre.

Je suis à mon 4ème cigare quand je m’aperçois qu’il est déjà l’heure de se séparer, car Christian et Thierry ont encore un autre rendez-vous pour la soirée. 
D'autres photos sur le groupe Facebook 

Commentaires