L’Homme les cigares… Journee Achouffe

Dimanche 28 août 2016




C’est par un soleil radieux que nous avons pris la route des Ardennes, nous avions rendez-vous dans une drôle de contrée. En bord de route, Marcel et son cousin Malcom nous indiquent le chemin : le territoire des hobbits belges, c’est par là nous disent-ils en montrant une direction. Encore quelques kilomètres et nous arrivons au pays des nutons ardennais, le village d’Achouffe. Direction la brasserie, c’est pour cela que nous sommes venus.




12 heures tapantes venaient de sonner dans ce village imposant de l’Ardenne profonde quand notre guide apparaît, une blonde vêtue d’un T-shirt rouge au logo de la brasserie, sûrement une amie des nutons. Elle nous dit que nous sommes son premier groupe francophone. Cela commence bien, mais comme nous sommes au monde des farfadets, farceurs et taquins et comme nous avons vu comment elle se débrouillait en français, je pense qu’elle a voulu nous faire la farce du siècle. En tout cas, les explications étaient claires, nettes et précises. Un vrai travail de pro.





C’est vers l’atelier des lutins qu’elle nous emmène pour nous montrer une vidéo sur la création de la brasserie.  C’est ainsi que nous apprenons que fin 70, deux beaux-frères, Pierre Gobron et Chris Bauweraerts, l’un Wallon, l’autre Flamand décident de créer leur propre brasserie. Petit à petit, ce hobby prend de la renommée et le 27 août 1982, le premier brassin de 49 litres de Chouffe est produit. En 2006, la brasserie est confiée pour une raison de marketing au groupe Duvel-Moortgat.
Depuis, 70% de la production est importée dans plus de 40 pays.
Ensuite, notre Blanche Neige du jour a amené sa ribambelle de nains vers la salle de brassage pour nous détailler le circuit du malt jusqu’à la bière. Nous avons ainsi découvert que l’eau vient de la source de Cedrogne, que la Mc Chouffe (bière brune) a de la cassonade et que la N’Ice CHOUFFE est épicée (thym et curaçao).




Mais toutes ces paroles et la chaleur, cela donne soif. Une petite voix me dit : demande à la dame de vous conduire à l’auberge, mes amis, les nutons, vous ont préparé de la bière. Je me retourne et derrière un bouquet de coriandre, je vois un korrigan breton qui fait des grands signes avec son chapeau. Quatre par personne, rajoute-t-il avant de s’enfuir en direction de Carnac.




Arrivé à l'auberge, il y avait bien 4 bières par personne, mais j’aurais dû sentir le piège de ces farceurs de lutins. C’étaient des galopins, non pas des jeunes voyous ni Li toûrnikèt de la foire d’octobre (cela c’est galopant) mais bien des verres de 12 cl. Je pense qu’on ne trouve cela qu’à Achouffe, puisque le galopin français fait 12,5 cl et qu’en Suisse, il a une contenance de 20 cl, mais on le nomme flûte ou hollandais chez nous. Heureusement certains de mes amis avaient eu la très bonne idée de prendre leur femme anti bière.
Notre guide nous a proposé un galopin de Chouffe Soleil, de Chouffe, de Mc Chouffe et de Chouffe Houblon (les articles suivront).




Mais par ma barbe de grand schtroumpf, visiter, c’est bien, boire de la chope, c’est bien, mais nous sommes quand même un club d’amateur de cigares. J’invite donc mes compagnons de voyages à se diriger vers la terrasse pour le cigare apéritif. Arturo FuenteHemingway Short Story. Fortement apprécié et qui se marie bien avec nos breuvages Chouffe.




Après cette délicate pause, nous prenons la direction de la taverne pour nous restaurer.  Ce dimanche, on mange à la carte : entrecôte, cuisses de lapin à la Chouffe, truite aux amandes…
L’ambiance est détendue, pas de nain grincheux à notre table.




Angelo, Ecu-de-bouleau, propose d’aller s’asseoir dans le parc à côté pour déguster le second cigare, cette proposition est agréée de tous.
C’est Said, Heaume-de-Pierre, qui ouvre la marche, suivit de 9 braves guerriers, ils se rendent au lieu-dit.
KerGimli, son chapeau rouge fixé sur la tête, ferme la marche et sert d’arrière-garde. Une fois arrivé sur place, il distribue le second cigare un Rocky Patel The Edge Maduro 5 ans.
Nous avons terminé tranquillement la journée avant de reprendre la route vers les terres du milieu.
Nous avons salué une dernière fois Marcel et Malcom et nous sommes partis sans nous retourner. 

D'autres photos sur la page du club ou sur le groupe Facebook

 

 

    

Commentaires

  1. Bonjour ! Excellente bière de nos amis Belges cette Chouffe..

    Je vous envie cher Monsieur,car je fume mes modules seul,faute de connaître d'autres amateurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui elle est très bonne en effet perso j'ai un faible pour la gamme blonde. Vous êtes de quel région ? ps vous pouvez me répondre en privé via le formulaire de contact sur le blog

      Supprimer

Publier un commentaire