Laphroaig 10 ans



Cette découverte fortement appréciée de ce bienfait des dieux, je la dois à une amie qui fêtait son anniversaire et qui a voulu faire un cadeau à ses amis. Elle n’est pas belle la vie ?

Au nez, déjà on sent un fumage très prononcé avec en arrière-plan un côté médicament, cela est dû au phénol de la tourbe. On peut aussi sentir les fruits rouges.

En bouche, je retrouve la tourbe, l’iode et le camphre avec en fond du réglisse.
Mais je suis également surpris par le côté salin qui lui donne une douceur.

En final, il n’a pas un long corps, mais la tourbe reste persistante, cela est à retenir si on veut l’accompagner d’un cigare.

Ce breuvage tiré à 40% a reçu de nombreuses médailles qui le classent dans les meilleurs single malts du monde (dans la catégorie 10 ans).

Je ne peux que remercier mon amie Severine E. pour cette superbe découverte.     

Commentaires

  1. Philippe Talbot25 août 2016 à 18:15

    Tu connaissais pas?
    les versions plus âgées perdent un peu se coté médicinal mais garde sz caractère inimitable d'Islay. Je suis depuis oluq de 10 ans un FOL - friends of Laphroaig. super site web.
    Laphroaig et Lagavullin ont ete pendant longtemps en guerre pour la source de leur eau car situé au même ensroit sur Islay...super whisky d'hiver mais "faut avouer ca teste une boisson d'homme"
    A plus.

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire