Chouffe Blonde



21 mars 2003, une bande de joyeux lurons se retrouvent près de l’église de Wéris. Il est 5h40 quand ils se dépêchent de gravir la colline de la Pierre Haina.
Pour la cérémonie du Remerciement matinal, celle-ci sera guidée par le Vieux Buck qui arrive du Québec.
Petit à petit, le soleil se lève sur la plaine et le dolmen d’Oppagne se découvre sous nos yeux ébahis.
Les tambours battent la mesure, les chants sacrés raisonnent, la sauge, le cèdre et la pipe sacrée circulent entre les participants.
Lentement, nous redescendons vers le village direction l’Escapade. A son approche, une drôle de pancarte attire mon attention sur le parking : un lutin qui porte sur son dos une bouteille de bière La Chouffe.




Ma curiosité est piquée au vif, une bière que je ne connais pas. Je rentre dans l’établissement et questionne l’aubergiste sur ce breuvage. C’est une bière de nos régions, une bière ardennaise, je la commercialise au fût dit-il avant de continuer, elle est aromatisée à la coriandre.
Vite, il faut que je l’essaye… 13 ans plus tard, j’ai toujours un immense amour pour cette bière.




Je l’ai souvent dégustée en 33 cl, 75cl ou en fût.
Elle a un côté amer moyen avec des touches assez épicées de coriandre et poivre, mais aussi un côté floral et agrumes.
C’est une bière triple puisqu’elle a une refermentation en bouteille. Elle est tirée à 8%.





Son côté très trouble a la particularité de faire encore plus ressortir le lutin qui orne le verre spécifique à la brasserie.
Pour les amateurs de cigares, sa tenue de bouche qui est bien présente va tenir la route avec plusieurs de vos vitoles favorites.


Commentaires