Montecristo



La plus populaire des marques de cigares cubains est lancée en 1935 par les frères Menendez Garcia. Dès 1937, l’offensive marketing et commerciale de Dunhill, distributeur exclusif de la marque sur les marchés anglais et américain, positionnent rapidement Montecristo comme un des meilleurs et des plus connus des Havanes, aussi bien des connaisseurs que du grand public.
Les feuilles de la production viennent pratiquement toutes de la région Vuelta Abajo, considérée comme la meilleure région de Cuba. La force de ces cigares est : moyenne, elle servira d’étalon pour noter la force de tous les autres cigares cubains.

C’est au roman d’Alexandre Dumas  Le Comte de Montecristo,  que nous devons cette marque de cigares. Benjamín Menéndez García, le fondateur de la marque, était un fan d’Edmond Dantès, il le rappelle encore lors de la sortie des cigares Edmundo.
Pour la petite histoire, la série Revenge se base aussi sur la vie de Dantès et lorsqu’un cigare apparaît dans un épisode, c’est toujours un Montecristo.




Les épées croisées et la fleur de lys symboles de la marque sont des rappels au roman, qui commence le 24 février 1815, jour où Napoléon quitte l'île d'Elbe. Et qui nous narre la vie d’Edmond Dantès trahi par des « amis » jaloux et dénoncé comme conspirateur bonapartiste.




C’est lors de la mise sur le marché du Double Edmundo, que la marque va lancer sa nouvelle bague. Elle sera plus lisible avec une fleur de lys brillante et dorée, symbole de la qualité exceptionnelle de la production.

Mes dégustations : Double Edmundo et Media Corona




Commentaires