Alec Bradley Cigar Company


Alec Bradley

Cigar Company  





En 1996, Alain Rubin ne savait rien sur la fabrication des cigares, mais il en avait la passion. C’est celle-ci qui l’a encouragé à investir la totalité de sa vie dans quelque chose qu’il aimait.

En 1998, lors du boom cigar, la consommation du cigare est telle, que l’industrie a du mal à suivre aussi bien au niveau des commandes que dans des produits de qualité. Il rencontre Ralph Montero et s’associe à lui pour faire leur premier cigare :  Occidental Reserve.

En tant qu'entreprise, nous avons eu des hauts et des bas, mais beaucoup de personnes ont appris à aimer nos cigares et nous en sommes fiers. Je pourrais vous dire des choses comme « notre marque est synonyme de qualité » ou «nous faisons les meilleurs cigares », etc., mais la réalité est que nous voulons juste faire des cigares que les gens apprécient. A la fin de la journée, nous ne sauvons pas des vies, nous essayons juste de l’avoir rendue meilleure pendant une heure. Cela ne fait aucune différence si vous êtes un magnat du pétrole ou un employé de la station d'essence, ce qui compte, c’est que vous soyez là assis et que vous fumiez ensemble, vous êtes tous les deux en mesure de profiter du moment présent, peu importe qui vous êtes. Nous avons un seul objectif : procurer au fumeur de cigares, une expérience inoubliable.




Depuis 2016, une partie de la longue gamme est disponible sur le marché belge avec des cigares du Honduras et du Nicaragua, le logo de la marque (en blanc sur fond rouge, les lettres AB surmontées d’une couronne) se retrouve sur toutes les productions, chaque série a son propre habillage et design (ceux-ci seront expliqués dans les articles)


Commentaires