Jean-Pierre Coffe



Il y a quelque temps maintenant que cet épicurien a tiré sa révérence, nous n’entendrons plus son célèbre C’est de la merde !
Jean-Pierre s’est envolé à l’âge de 78 ans, il était bien connu pour ses coups de gueule, sa cuisine, mais aussi ses livres.

C’était un fameux numéro. Il l’avait encore démontré lors de son passage à l’émission Sans chichis sur La Une (je vous invite à suivre la vidéo).

Pourquoi est-ce que je vous parle de Jean-Pierre Coffee dans mon blog ? 




Simplement parce qu’en plus d’être amateur de bonne bouffe, des plats bons et pas chers, il était aussi un grand amateur de cigares.




Une bloggeuse racontait qu’il était impossible de sortir de chez lui sans prendre un cigare après le repas.
Lors d’une interview pour Paris Match, il se disait heureux d’être devenu pupille de l’Etat : « Si mon père avait vécu, j’aurais été garçon coiffeur à Lunéville, en Lorraine.» Jean-Pierre Coffe en est persuadé. Mais, bouleversant le destin, son père meurt à la guerre et son fils devient pupille de l’Etat à l’âge de 2 ans. «Une chance!» clame-t-il, assis à la terrasse d’un palace parisien, tirant énergiquement sur son cigare Epicure.

Ses cigares préférés étaient des terroirs du Costa Rica et de Cuba, et il avait aussi ses idées politiques, c’est pourquoi on trouvait dans son bureau des cigares écrasés dans une assiette décorative ornée du portrait de Mitterrand.

Il a eu un très grand restaurant parisien, voici ce qu’il en disait : Moi ce qui m'intéresse ce n’est pas la clientèle parisienne mais c'est le mec qui aime bouffer, qui vit, qui est joyeux ! Je veux qu'on se marre chez moi, qu'on soit heureux, que les gens aient envie de bouffer, de fumer des cigares, envie de rigoler, qui sortent de là avec l'envie de baiser, que ça soit sympa !






J’aimais beaucoup le personnage et je pense que j’aurais pris beaucoup de plaisir à partager un cigare avec lui.





D'autres photos sur le groupe Facebook

Commentaires