Ramon Allones Gigantes

Ramon Allones

Gigantes



Ramon Allones  Gigantes


C’est lors d’un voyage à la maison Dhondt à Tournai que ce cigare, de 19,4 cm pour un cepo de 49, m’a été offert.
Nous sommes bien évidemment dans un terroir purement cubain. La cape maduro a un très bel aspect avec une finition parfaite, elle est très légèrement huileuse et au toucher, elle laisse une sensation de velours. Mon cigare est souple et ferme en même temps.
Je lui découpe délicatement un petit morceau de la tête et apporte l’allumette au pied de celui-ci. Les premières bouffées sont parfaites avec une belle fumée et déjà des arômes riches et terreux, le bois et l’écurie se mélange agréablement.


Ramon Allones  Gigantes


Le décollage est éminent, le temps s’arrête et me voici plongé dans le monde de la roue médecine et ses animaux totems. Les 12 lunes défilent devant moi pendant que mon cigare augmente en puissance alors que les arômes de cacao, pain grillé et poivre vert se libèrent amplement.


Ramon Allones  Gigantes


Je ne sais pas si c’est parce que ma dégustation correspond au jour de la galette des rois, mais il me semble apercevoir l’étoile du matin qui brille au travers la brume de la fumée ample et magistrale de ce prominentes. Arrivé au 2ème tiers, je constate que le corps de ma vitole chauffe légèrement sans jamais devenir trop brûlant, signe que j’apprécie particulièrement dans un cigare. Au niveau saveur, tout y passe : cacahuète, bois de santal, poivre, brioche, café… Et une puissance qui monte encore d’un cran, avec un léger piquant persistant sur la langue.
Ce piquant est loin d’être désagréable, mais on dirait un signal attention, tu joues dans la cour des grands cigares cubains, savoure-le et ne le tète pas.

J’arrive lentement à la fin de ce voyage, encore une dernière bonne bouffée, je dépose la fin de ce double corona dans le cendrier, et je redescends lentement dans la vie de la nécessité. J’ai été absent du monde réel pendant 111 min.

Je le conseillerai avec un whisky Redbreast 12 ans, Singleton 12 ans. La Tête d’Or le conseille avec Balvenie 14 ans Roasted.


Et si vous aimez un cigare équilibré avec une puissance assez élevée et classé comme un joyau cubain, je vous conseille de vous rendre dans votre civette et de vous procurer ce Ramon pour un moment hors du temps garanti. 

Commentaires