Epicure & volutes Souper du jeudi 18 février 2016



C’est devenu une habitude, le 3ème jeudi de chaque mois, je me rends au Chebec pour participer au souper club. Cette soirée sera cette fois purement Rép. dominicaine, puisque notre président, en accord avec le conseiller cigares, a opté pour deux cigares Arturo Fuente.
Nous étions en comité réduit pour une fois, car avec les intempéries seulement 14 personnes avaient répondu à l’invitation. Joseph, capitaine du navire, nous avait installés dans l’arrière-salle, ce qui avait l’avantage de resserrer les rangs de l’amitié et très vite, nous sommes partis à l’abordage de terribles parties de rire.






Pour l’apéro, Christophe nous a distribué un Petit Corona, un très bon cigare pour le moment et qui a été apprécié.




A la fin de cet apéritif, le Capitaine et son mousse ont distribué les amuses bouche qui nous ont une fois de plus ravis : petit gris – ail – crème estragon, macaron mousse de canard, velouté de courgette.
Les échanges sont rondement menés et parsemés d’éclats de rire par-ci par-là.




Mais voici déjà l’entrée du jour, le cuistot a confectionné des scampis gratinés à la féta.

Le président raconte une blague, parle de son futur voyage accompagné de 3 autres membres du club en Rép. dominicaine. Les conversations de certains sont plus axées sur le football et d’autres parlent sapins et castors.




Le plat est servi : magret de canard à la normande





Après ce très bon menu comme à l’accoutumée, il est temps de passer au clou de la soirée : Arturo Fuentes Hemingway Signature. La gamme a été créée pour rendre hommage au célèbre écrivain qui était un grand amateur de cigares. Si vous me lisez régulièrement, vous savez tout le bien que je pense des cigares Arturo Fuente ; et bien celui-ci ne déroge pas à la règle, il est vraiment très bien et je ne manquerai pas de le refumer et d’en faire un article détaillé.




Nous arrivons lentement au dessert : vacherin vanille & banane ; je devrais même dire aux desserts pour certains que je ne nommerai pas…




Mais il n’est pas encore l’heure de se séparer, donc nous passons à nos vitoles personnelles, j’ai opté pour ce soir pour un Griffin’s Nicaragua Robusto, choix pas très astucieux après l’Arturo et comme on ne change pas une équipe qui gagne, la Monday Team accompagnera ces cigares d’un Orval.
Petit à petit, la pièce se vide, non sans avoir pris la promesse de se revoir le mois prochain.D'autres photos sur Facebook 





Commentaires

  1. La légende et le marketing sont passés par là car Ernest Hemingway (que les cubains appelaient affectueusement Papa) ne fumait pas le cigare mais hélas la cigarette ! Ce grand écrivain est à (re)lire en dégustant un délicieux Arturo Fuente, bien sûr !

    RépondreSupprimer
  2. je pense que comme beaucoup de fumeurs de l'époque il devait surement prendre des cigarettes et la pipe mais dire qu'il ne fumait pas de cigares, cela me semble une erreur

    RépondreSupprimer
  3. Très belle soirée et aussi de bons cigares

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire