Partagas Lusitanias







Lusitania, un nom célèbre puisque le torpillage de ce paquebot américain par un sous-marin allemand a été l’une des causes de l’implication des U.S.A. dans la première guerre mondiale. Mais je ne pense pas que le nom de ce cigare vienne de ce paquebot, je penserais plus vite à la province romaine de Lusitanie, le Portugal actuel.
Quand mon amie Alexy m’a offert le cigare de dégustation de ce soir, je lui ai dit que je commençais à revenir des cubains. Pourquoi dit-elle ? Vous en avez marre des roulages communistes ? Et c’est tout à fait cela, j’ai dans les mains le cigare qui est classé par une multitude d’experts comme le meilleur du monde. Et sur 3 dégustations, il faut quand même que je tombe sur un mal roulé, un ventre mou, alors j’entends d’ici les lecteurs pro cubains qui me diront que cela arrive parfois avec d’autres terroirs aussi, vous avez entièrement raison mais, et cela n’engage que moi, si j’ai dans les mains un cigare de renom, d’une marque réputée et d’un certain prix, je trouve que je dois avoir une vitole simplement parfaite. Et au risque de perdre certains lecteurs, je suis désolé mais le contraire arrive trop souvent à mon goût dans les cigares cubains.
Il est évident que mon ventre mou sur 5-6 cm a changé considérablement mon plaisir même si cela est et reste un magnifique cigare, et je remercie vivement Alexy de ce cadeau.




Donc, mon Partagas de 19,4cm et de cepo 49 a une cape claire d’une texture parfaite pour les yeux.
Je suis surpris par la facilité de l’allumage pour un cigare de cette longueur et de son calibre. La combustion est bonne (je fais une moyenne des trois dégustations) à très bonne. La palette des arômes n’est pas très variée mais on distingue bien le côté boisé du cèdre, le café, le cacao, un parfum vaporeux d’épices et de la brioche et du fruité.
Par contre, très vite celui-ci monte vers sa pleine puissance qui est d’un bon niveau sans être exagéré mais qui me fait dire que ce cigare n’est pas pour un débutant ou un fumeur de Mille fleurs.
Ma dégustation se déroule dans un bon volume de fumée et durera 101 min, je l’ai accompagné d’un vin rosé qui allait très bien avec le côté fruité et légèrement sucré de ce cigare.

Je classe celui-ci dans la catégorie à refaire car en plus de tout ce que je vous ai déjà dit, il a une excellente longueur et ça, j’achète.

Commentaires