Philippe Noiret



Les quatre C, voilà ce qui résume la vie de Philippe Noiret : chocolat, cheval, chiens et cigares. 
Grand amateur de cubains, principalement Punch et Lusitanias de Partagas, pas les Cohibas, il les trouvait scandaleusement chers, ce génie du cinema et du théâtre a été un grand consommateur de vitoles. On lui attribue 2 cigares par jour pendant 50 ans soit un total de 36 500 cigares, selon le calcul fait par la revue l'Amateur de cigare. Que ce soit sur le tournage du Vieux fusil ou dans le film Les ripoux, Philippe Noiret ne lâche que très rarement son cigare.

En cigares, je ne suis pas un connaisseur, je suis un amateur.
Le cigare est un moment de rêverie, de pose, de repos et il y a aussi la beauté de l’objet.

Pour les choses qui concernent le goût, je suis pour une totale liberté.



Commentaires