Epicure & Volutes Souper du 19 novembre 2015



Une fois de plus, le club s’est rassemblé dans son fief, véritable repaire de corsaires.
Nous étions une vingtaine à répondre présents à l’invitation.





Notre super conseiller cigare Christophe nous avait prévu pour l’apéritif un Arturo Fuente Gran Reserva Rothschild. 




Cigare qui a été dégusté avec un apéritif au choix, la majorité d’entre nous est restée debout et les conversations allaient bon train et dans la bonne humeur.
Puis vint le temps d’aller au charbon, normal pour une ancienne région des charbonnages, et nous sommes passés à table. Notre Jack Sparrow aidé par son maitre coq et ses matelots nous avaient encore gâtés avec un menu de première qualité[1].




Mise en bouche : potage de tomate et fenouil - aubergine gratinée - melon coppa

Après cette mise en bouche, le secrétaire en titre a demandé la parole pour parler des élections du nouveau comité, partie moins agréable mais liée à toute vie de club. La discussion a été animée mais dans le respect, le droit de parole a été donné à tous ceux qui le demandaient, bref nous avons fait cela de manière démocratique et conviviale en bons épicuriens que nous sommes.




Entrée : feuilleté jambon-fromage sauce aux champignons




Plat : noix d’entrecôte irlandaise sauce poivre vert




Après le plat et en guise de digestif, Christophe nous a présenté un Balmoral XO Torpedo Mk 52.




Dessert : gâteau aux agrumes et sa chantilly

Comme à l’accoutumée, nous avons fini la soirée avec digestifs divers et nos munitions privées. Pour ma part, cela fut un orval et comme le cigare que j’avais prévu ne m’a pas donné satisfaction, j’ai repris un Balmoral.
Petit à petit, les flibustiers d’Epicure & volutes se retirèrent, pour une fois je fis la fermeture avec mon ami Michel en dégustant un dernière orval avec le patron.
d'autres photos sur le groupe Facebook



[1] Jack Sparrow, pirate fictif dans les films Pirates des Caraibes. Le cuisinier chez les corsaires est aussi appelé maître coq. Il a le dur travail de rendre les repas agréables malgré des vivres embarqués qui ne sont malheureusement pas toujours variés (sauf sur le Chebec NDA).

Commentaires