Macanudo

Café



Cape : Connecticut Shade
Sous cape : Mexique
Tripe : Mexique et République dominicaine





J’avais lu que ce cigare était nommé par nombreux spécialistes des cigares « the cream of the coffee » et j’ai très vite compris pourquoi.
On est très loin de la gamme « Inspirado », car nous avons ici un cigare plus que très doux. La cape est fort claire, car la feuille est cultivée sur des champs recouverts de draps en lin blancs. Cela protège donc les plants de tabac des conditions climatiques.
Je débute le test par mon rituel de l’emporte-pièce, l’allumage est facile et c’est parti pour 60 minutes. Le tirage me semble simple et c’est là que cela commence à coincer, je sens une « pointe » piquante sur la langue dès que je porte la tête de mon cigare à la bouche, je regarde de plus près : il y a en effet un morceau de tabac qui sort du trou, je tire et c’est un véritable « tronc » que je sors de mon cigare.





La combustion se déroule elle sans problème avec un important nuage de fumée.
Contrairement à ce que j’avais lu, je ne trouve pas ce module très équilibré, je retrouve une grande « acidité » dans les narines, j’en ai les larmes aux yeux.
Que dire des saveurs, elles sont inexistantes au moins jusque la bague et après on a un tabac hyper doux et « sans vie ».

La bague vante les mérites de ce cigare, et macanudo en espagnol est synonyme de grandiose, le meilleur. Si je me base là-dessus, je pense qu’ils se sont plantés.





Pour revenir au début, j’ai eu la crème mais j’attends toujours le café…

Commentaires

Publier un commentaire