Jupiler

Jupiler

De Urtyp à Jupiler



Jupiler


L'Urtyp a connu un très lent démarrage face à ses rivaux, il faut attendre 1966 pour que l'ancienne brasserie Piedboeuf en région liégeoise lance sa bière Jupiler 5.


Jupiler 5


Jupiler 5 car elle est brassée à Jupille (Djoupèye) et elle a 5 ingrédients : orge, maïs, eau, houblon et levure et qu’elle a un volume d’alcool de 5° (5,2° pour être précis).
Très vite, elle devient la deuxième Pils du pays derrière sa rivale Stella Artois, qu’elle dépassera rapidement en devenant la première bière d’hommes avec son slogan : Jupiler, les hommes savent pourquoi.


Jupiler


Cette bière, tirée au fût à une température de 3° Celsius, se sert jusqu’aux couilles du taureau le reste du verre étant réservé à une mousse onctueuse et sans bulles, qui doit s’y accrocher.


Jupiler

Jupiler


Après un changement de nom de Jupiler 5 en Jupiler en février 2005, la bière préférée des Belges se dote d'un nouveau logo. Le taureau fièrement dressé sur ses pattes arrières, symbole de la marque et référence à l'ancienne brasserie Piedboeuf, sera modifié : il deviendra plus grand et plus robuste. La couleur rouge sera encore plus présente sur l'étiquette, et un logo vertical viendra orner les étiquettes, les verres, les cartons à bières… Cela fait la révolution dans le bassin liégeois, une pétition « Rendez-nous notre taureau » verra même le jour.


jupiler


Jupiler sponsorise plusieurs événements sportifs comme les diables rouges, ils ont même sorti un verre spécial Mondial en 2014 d’une capacité de 50 cl. 


jupiler


Ils ont donné leur nom au championnat de 1ère division du football belge.


Jupiler


Mais la marque sponsorise également des événements culturels ainsi que différents festivals.


Jupiler


Les amateurs (surtout en région liégeoise) ont toujours préféré les verres striés en lieu et place des verres lisses. C’est pourquoi lors de l’été 2014, en exclusivité mondiale, Jupiler lance la canette cold grip inspirée des verres striés qui ont fait sa renommée. Celui-ci ralenti aussi le réchauffement de la bière par conduction.
Si le changement du taureau est très mal passé en 2005, nous avons carrément frôlé l’émeute en 2018. Ab Inbev a démonté les lettres Jupiler de la tour de Jupille, il n’en faut pas plus pour que les réseaux sociaux s’enflamment, et que tout et n’importe quoi soit annoncé : ils vont fermer Jupille, la bière sera brassée à Leuven, elle va porter un autre nom… on ne parlait que de cela dans la cité ardente.


jupiler

jupoiler


Finalement c’est lors d’une conférence de presse à Bruxelles que le brasseur a mis fin aux spéculations. La Jupiler va bien changer de nom et s’appeler Belgium, mais pour une grande campagne marketing pour soutenir les diables rouges lors du mondial en Russie et cela seulement pendant une période de 5 mois.
AB Inbev va relooker ses canettes, bouteilles et verres ! Au total, 290 millions de produits seront redessinés au nouveau nom.   

Place à la dégustation :

Pour servir une bonne Pils, il faut un verre non gras et frais. Pendant des années, plusieurs cafés, brasseries… se servaient d’un produit distribué par les brasseries pour laver leurs verres, le problème est que plusieurs mettaient bien plus qu’une goutte de produit et/ou ne rinçaient pas correctement leurs verres. Ce qui apportait un mauvais goût à la bière.
Et un verre gras va faire que la mousse ne va pas accrocher correctement sur celui-ci.
À partir d’une cannette, d’une bouteille, d’un growler ou d’une tireuse : inclinez le verre à 45 degrés et versez sur le côté du verre. Lorsque celui-ci est à moitié plein, redressez-le et remplissez-le en versant la bière au milieu du verre.
Si avec une tireuse ou une pompe, votre bière déborde il faut attendre un moment que la mousse remonte, puis couper celle-ci d’un geste sec et on ne coupe qu’une fois et avec un angle de 45 degrés.
J’ai une bière avec une mousse épaisse qui tient bien au verre, une bière d’un jaune blé avec des micro bulles qui remontent à la surface.
Elle est plus légère et moins amère que la majorité des autres Pils, et très rafraichissante.

Sur 40 ans j’en ai dégusté, bu, englouti des Pils et de marques diverses et je dois reconnaitre que la Jupiler reste ma préférée.

Cela m’a valu des critiques : comment peux-tu mettre une canette de Jupiler sur ta photo de couverture du blog ?, comment est-il possible de prendre une Jupiler avec un cigare ?...
Et j’ai répondu que si je fais un blog sur la bière, je dois parler de Pils et pour mes cigares (vous avez vu que je partage mes cigares avec un tas de boissons : whiskys, gins, vin, bières spéciales, eau, café…) si cela me plait, un cigare haut de gamme avec une Pils renommée, cela reste toujours mes envies et mes plaisirs.

J’ai aussi démenti des hoaxs ou des rumeurs vieilles comme on voit la grande muraille depuis la lune. Non, Jupiler ne faisait pas une bière de seconde zone pour l’armée belge qui était un gros client. Non, la CaraPils ou la Buval ne sont pas des Jupiler. Comme preuve, il y a déjà eu des procès entre Inbev et Aldi pour la ressemblance sur le packaging, et jusqu’il y a peu, la Cara était brassée en France. Non, la Jupiler n’est pas brassée avec de l’eau de la Meuse ou de la Légia.

Si cette bière a une reconnaissance nationale, elle reste aussi la bière top 1 dans la principauté, au point que la confrérie Le Bon Métier des Brasseurs avec son Grand Maitre en tête (Joël Leclercq) décerne depuis 19 ans le trophée de la Chope d’Or.

Ce concours s’adresse exclusivement aux établissements de l’arrondissement liégeois qui servent une marque bien spécifique de la brasserie Piedboeuf, l’une des pièces maitresses de la confrérie, l’autre étant les politiques liégeois (d’ailleurs dans les activités de celle-ci vous verrez rarement Joël sans Willy et Michel, voir mon article Jupiler 5 fête son anniversaire).

Pendant un an, les membres de la confrérie vont sillonner, le plus incognito possible, une centaine de bars. Qu’est-ce qu’ils vont juger ?
La propreté du verre, le service à la pompe, le service à table, l’ambiance du café… Ils poussent même le détail jusqu’à l'état des toilettes.
Et après évaluation, la confrérie élit le vainqueur annuel. En sachant que le prix ne peut être distribué qu’une fois à la même personne.

Alors si vous êtes sur Liège et que vous avez envie de déguster une bonne chope, un demi, un cadet :

Palmarès de la Chope d'Or

En 2001 : L’Îlot (Liège)

En 2002 : La Charnale (Grivegnée)

En 2005 : Le café de la Gare (Milmort)

En 2007 : Le Tertre (Grâce-Hollogne)

En 2010 : Le Lautrec (Micheroux)

En 2011 : Les Trois Rivières (Herstal)

En 2012 : Le Solvay (Liège)

En 2014 : Le Parvis de l'Abattoir (Liège)

En 2015 : La Tête de l'Art (Liège)

En 2016 : La Renaissance (Barchon)

En 2017 : Aux Sottay (Liège)

En 2018 : Aux Arbalétriers (Visé)

En 2019 : Aux Caves Chez Willy (Liège)

J’ai volontairement laissé tomber des dates, car malheureusement les établissements sont fermés à ce jour.

Mes dégustations nombreuses se sont portées sur une bière de type Pils, une bière blonde qui est toujours brassée à Jupille (région liégeoise), qui est tirée à 5.2 % Alc.

En conclusion : oui et pas que par chauvinisme, j’aime la Jupiler. C’est pour moi la meilleure Pils que j’ai dégusté jusqu’à ce jour.
Bière rafraichissante, légère (au niveau de l’estomac) et qui est en plus digestive.
Celle-ci est vendue en fût de 50, 30 ou 5 l, en bouteilles de 25, 33 ou 75 cl, en cannettes de 25, 33 ou 50 cl.

Par contre dans l’Horeca, il semblerait que le verre de 25 cl disparaitrait dans le courant de cette année pour donner place aux verres de 33 ou 50 cl.


Commentaires